L’Institut de Sexologie


L’Institut de sexologie, est une société savante régie par la loi de 1901, crée à Paris en 1977 par le docteur Jacques Waynberg, fondateur de la Sexiatrie.

En dehors de sa vocation de centre de soins médico-psychologiques, il a trois autres objectifs : l'enseignement, la recherche et la constitution d'un fonds permanent de documentation, de conservation et de restauration d’archives sexologiques. Ses collections représentent une somme rare en mains privées de photos, films, objets, magazines, imprimés et une bibliothèque de dix mille ouvrages.

L'Institut dispose en outre d'une médiathèque encadrée par une société de production unique en Europe, Sexographie® (créée en 1978), vouée à la réalisation de documents d'éducation sexuelle et d'outils audiovisuels d’assistance thérapeutique (brochures, films, diapositives, vidéo, DVD…).


 
Dans le domaine des nouvelles technologies, l'Institut crée dès 1987 le premier serveur télématique (Minitel) interactif destiné au grand public et aux professionnels de santé, 3617sexolog®, auquel succède en 2002 un premier site Internet, ascendant direct de l'actuel sexologies.fr.

Un laboratoire de recherche en ethnopharmacologie, Sexofarm®, est fondé en 1984. Une équipe de botanistes, pharmaciens et ethnologues a participé à la prospection de végétaux traditionnellement utilisés pour être bénéfiques à la santé sexuelle. Ses travaux les plus réputés ont porté sur des plantes médicinales de la forêt amazonienne. Ils ont été primés par la Fondation de France.

L'Institut crée en 1979 le collectif d'action-recherche Handicom® voué à la défense des droits à une vie intime et à une authentique réinsertion familiale de la personne handicapée. En 1980 il organise le premier Congrès Handicap et Sexualité à Paris sous l'égide des Nations Unies. Le collectif organise ensuite sept rencontres internationales, développe des activités de formation continue spécifique et rassemble un fonds documentaire pluridisciplinaire.